Centre de Recherche sur le Droit des Affaires - www.creda.cci-paris-idf.fr

 

 

 

logo creda Organisme d’observation et de réflexion prospective, le CREDA (Centre de recherche sur le droit des affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France) a été conçu comme un lieu de rencontre entre les entreprises et des spécialistes d’horizons différents. Ses travaux, largement interdisciplinaires, soumettent informations, suggestions et thèmes nouveaux à l’attention de tous ceux que concerne l’évolution du droit des affaires.

La lettre d'information sur le droit des sociétés cotées

Conférence-débat le 6 septembre 2016

logo cour de cassation

 

A l'occasion de la parution aux Editions LARCIER de sa dernière étude, le CREDA a organisé une conférence-débat sur la réforme du contentieux boursier et les solutions retenues par la loi du 21 juin 2016 réformant le système des abus de marché et la loi Sapin 2.

 

La lettre d'information sur le droit de la concurrence

colloque CREDA ©X.Renauld

La lettre « creda-concurrence » rassemble, analyse et commente un éventail thématique très large et complet couvrant tous les aspects du droit de la concurrence tels que les pratiques anticoncurrentielles, les autorités de contrôle, les juridictions compétentes, les aspects procéduraux.

 

colloque CREDA ©X.Renauld

L'entreprise et la vente internationale de marchandises

Partant du constat que les entreprises françaises n’exportent pas suffisamment, l’idée a consisté à s’interroger sur les forces et les faiblesses du droit français de la vente envisagé du point de vue des entreprises françaises exportatrices.

 

colloque CREDA ©X.Renauld

Le droit des affaires d'aujourd'hui à demain
Regard français et étrangers en hommage à Yves Chaput

Cette 30ème étude est l'occasion de rendre hommage à celui qui fut, une quinzaine d'années durant, le directeur scientifique du CREDA.

 

couverture de l'ouvrage

Les sanctions des sociétés cotées

Quelles spécificités ? Quelle efficacité ?

La réflexion menée et les propositions avancées prennent comme point d'ancrage le nécessaire caractère proportionnée de la sanction au regard de la personne effectivement sanctionnée de sorte qu'elle atteigne les 3 fonctions qui sont les siennes : rétribuer, réparer, prévenir.

 

 

 

 

dernière mise à jour le 07/12/2016 - site optimisé pour une résolution d'écran de 1024X768